vendredi 19 janvier 2018

La nuit des forains ( Ingmar Bergman )

La nuit des forains conte les tentatives parallèles d'un homme et de sa maîtresse pour échapper à leur condition.


Le cirque dont Alberti est le propriétaire et le Monsieur Loyal, fait halte dans la ville où il a laissé femme et enfants trois ans plus tôt pour partir sur les routes. Et les affaires d'Alberti vont mal, il est obligé d'aller mendier des costumes au théâtre local. Il y va accompagné de sa maîtresse Anne ...
Dans les premières minutes du film, on assiste au réveil d'Alberti et d'Anne dans leur roulotte qui va lentement au rythme des chevaux. Si ce sont des instants presque doux, ce seront les derniers ...
Peu après son réveil, on raconte à Alberti comment le clown Frost est allé rechercher sa femme qui s'était laissé entraîner à se baigner nue avec des militaires. Il s'agit d'un récit, un petit court métrage quasiment muet, à l'intérieur du récit, très différent du reste de celui-ci.


J'aime beaucoup les films d'Ingmar Bergman et j'ai aimé en revoir un. La nuit des forains ( 1953 ) fait partie selon moi de ses grands films et est peut-être plus facile d'accès que des oeuvres ultérieures, je pense à Persona ou à Cris et chuchotements par exemple, et Harriet Andersson est très belle.

8 commentaires:

  1. Je ne suis pas un spécialiste de Bergman. Cependant j'en ai vu une quinzaine, assez récemment. C'est simplement prodigieux, vertigineux, douloureux et plus souvent qu'on ne le croit, facétieux, enfin pas si souvent non plus. Je citerai Le septime sceau, L'heure du loup, Scènes de la vie conjugale, Persona, Les fraises sauvages, Cris et chuchotement. Bref il faudrait tout citer. Je n'ai jamais vu La nuit des forains. A bientôt.

    RépondreSupprimer
  2. Je suis d'accord avec ton analyse. Un cinéaste à la filmographie impressionnante, peut-être la plus impressionnante avec celle de Kurosawa. Mais je ne suis pas moi non plus un spécialiste. Je n'ai jamais vu les premiers films, chronologiquement mon premier c'est Monika et mon grand manque c'est que je n'ai pas vu Fanny et Alexandre. Des chefs d'oeuvres et quelque soit le film, toujours des moments fascinants. As-tu vu Le silence et La honte, ce sont deux films dont je garde de grands souvenirs.
    A bientôt.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non Patrick ni Le silence ni La honte. Je rajouterai aux déjà cités Ville portuaire, Monika, L'attente des femmes, Toutes ses femmes, Une passion, Sonate d'automne, L'oeuf du serpent, La flûte enchantée, Sarabande. Il doit bien m'en manquer pas loin de trente. Bon dimanche à toi.

      Supprimer
  3. Il m'en reste à voir moi aussi ou de toute façon à revoir. J'ai déjà revu Rêves de femmes couplé avec La nuit des forains sur le même dvd. Et comme dit le Bison, prendre le temps avec les bonnes choses. :)
    Bon dimanche à toi aussi.

    RépondreSupprimer
  4. Moi j'ai honte, je n'ai jamais vu de films de Bergman...
    Mais il n'est jamais trop tard pour bien faire, n'est-ce pas...
    Vous en parlez bien tous les deux, mes Jules et Jim!
    ¸¸.•*¨*• ☆

    RépondreSupprimer
  5. Merci Celestine :)
    J'aime bien parler de Bergman avec Claude. Mais pour le post, j'ai beaucoup de mal à parler de cinéma. Je ne veux pas dire de bêtises. Claude et Newstrum en parle tellement bien, eux.
    Bises.

    RépondreSupprimer
  6. Ingrid Bergman était un monument du cinéma, qu'il est difficile de lui trouver une comparaison aujourd'hui, au vu des moyens de l'époque, avec ceux d'aujourd'hui. Quand je pense à quelques uns de ses films qui ont marqué l'histoire du cinéma: Casablanca, Pour qui sonne le glas, le crime de l’orient express, Aimez-vous Brahms ( rien que ça...).
    Bien à toi Patrick

    RépondreSupprimer
  7. Oui, Ingrid Bergman, une actrice merveilleuse. Je rajouterai à ta liste ses films avec Alfred Hitchcock et Roberto Rosselini.
    A bientôt Bizak.

    RépondreSupprimer