jeudi 12 octobre 2017

"This afternoon" - Joe Henry

Joe Henry et moi, ça a commencé par un acte manqué. Par deux même. Je me souviens parfaitement avoir vu son album Trampoline dans les rayons de la médiathèque il y a très longtemps. Et je ne l'ai jamais emprunté. Joe Henry est également un producteur très demandé, son nom apparaissant sur différents disques, notamment sur celui du grand retour de Solomon Burke et là encore, je n'ai pas tilté; il y avait pourtant une de ses compositions. Il aura fallu une petite dizaine d'années supplémentaire pour que je sois attiré par la pochette de Tiny voices, qui m'a un peu fait pensé à Freaks, que j'écoute ce qu'il y avait derrière et que j'en devienne tout de suite dingue - je ne crois pas mentir si je dis dès les premières mesures du premier morceau "This afternoon".

Voilà ce titre donc en version "live", mais j'aurais pu sans doute choisir n'importe lequel des morceaux des cinq disques de Joe Henry que je possède à l'heure actuelle - j'en aurais probablement un sixième à la fin du mois, le nouveau "Thrum" sort le 27 Octobre. J'avais d'ailleurs initialement porter mon choix sur le premier titre de Scar ( 2001 ) mais je n'ai pas trouvé de vidéo. C'est mieux ainsi. Vous pourrez le découvrir par vos propres moyens. Le titre s'appelle Richard Pryor adresses a tearful nation, il dure plus de 6 minutes et à 3'25, il y a une des interventions musicales les plus belles que j'ai entendues.
Joe Henry, une musique parfaite pour la nuit, que votre habitacle soit en mouvement ou non.



6 commentaires:

  1. Hello l'ami. Je ne connaissais pas ce musicien comme quoi ce que l'on ignore restera très longtemps plus vaste que ce que l'on sait. J'aime beaucoup ce titre.
    P.S. Je commence à lire La promesse de l'aube de Romain Gary. Mieux vaut tard que jamais. Tu as dû lire ça déjà. Ca commence ainsi: "C'est fini. La plage de Big Sur est vide".

    RépondreSupprimer
  2. Je ne connaissais pas non plus ce musicien, mais c'est agréable à l'écouter, avec un joli rythme. Bien à toi patrick

    RépondreSupprimer
  3. J'aurais bien aimé suivre Joe Henry dès le début de sa carrière, maintenant ses anciens disques sont difficiles a se procurer.
    Oui, j'ai lu La promesse de l'aube. Mais franchement, pour moi aussi, mieux vaut tard que jamais, c'était il y a pas longtemps.
    Merci de ton passage, Claude.

    RépondreSupprimer
  4. Content que cela te plaise Bizak. Merci de ton passage. A bientôt.

    RépondreSupprimer
  5. Je vais passer le reste de ma nuit à me demander à quelle voix connue ressemble celle de ton Joe Henry...
    Je trouverai au petit matin, sans doute...
    ¸¸.•*¨*• ☆

    RépondreSupprimer
  6. Dès que tu trouves, dis-le moi. Je vais passer la journée à chercher moi aussi ...
    Bises.

    RépondreSupprimer