mardi 20 novembre 2018

Les livres de ma vie - Henry Miller


  Il m'est arrivé en lisant Cendrars - et je ne suis pas coutumier du fait - de reposer le livre pour pouvoir me tordre les mains de joie ou de tristesse, d'angoisse ou de désespoir. Cendrars s'est maintes fois dressé sur mon chemin, aussi implacable qu'un tueur qui vous presse le canon de son revolver contre l'épine dorsale. Certes, il m'arrive souvent d'être emporté par l'enthousiasme en lisant une œuvre.  Mais je veux parler ici de quelque chose d'autre que l'exaltation. Je parle d'une sensation au sein de laquelle toutes nos émotions viennent se fondre et se mêler. Je veux dire les coups qui vous laissent k-o. Cendrars m'a mis k-o. Non pas une fois, mais souvent. Et pourtant, je sais encaisser ! Oui, mon cher Cendrars, non seulement vous m'avez arrêté, mais vous avez arrêté la pendule. Il m'a fallu des jours, des semaines, parfois des mois, pour me remettre de ces assauts avec vous.  Des années plus tard, je peux encore toucher de la main le point où le coup a frappé et sentir la cuisson de la vieille blessure. Vous m'avez meurtri et couvert de bleus ; vous m'avez laissé marqué de cicatrices, ahuri, assommé. Ce qu'il y a de curieux, c'est que mieux je vous connais - par vos livres - plus je deviens sensible. On dirait que vous avez tracé sur moi le signe magique.


Les livres de ma vie ( Henry Miller ) ( 1952 ) pp 79-80 ( L'imaginaire Gallimard )

3 commentaires:

  1. Superbe déclaration d'un très grand à un très grand.
    Ça met des frissons, et ça donne envie de (re)lire Cendrars.
    ¸¸.•*¨*• 🦋

    RépondreSupprimer
  2. J'ai posté un extrait de Bourlinguer au mois de Septembre. Je l'ai lu cette année.
    Henry Miller est à ma connaissance le seul exemple de grand écrivain qui dit à ce point son admiration dans ses livres, pas seulement dans celui-ci mais dans les autres aussi, pour les écrivains qu'il aime, Cendrars, Céline, Dostoïevski, Giorno, etc ...
    Bises.

    RépondreSupprimer
  3. Je voulais écrire Jean Giono. Il y a d'ailleurs un chapitre sur lui dans Les livres de ma vie.

    RépondreSupprimer