lundi 14 octobre 2019

L'herbe des nuits - Patrick Modiano



C'est le sixième livre de Patrick Modiano que je lis. Si je mets de côté La Place de l'Etoile, lu il y a quelques années et qui me semble à part dans son oeuvre, j'ai lu il y a longtemps Chien de printemps, Remise de peine et Un pedigree et je ne m'en souviens plus du tout. Je crois d'ailleurs les avoir oubliés peu de temps après les avoir lus, ne me restant que l'impression du désormais célèbre "flou modianesque". Et puis il y a quelques mois, je suis tombé sur Dora Bruder et cette enquête acharnée pour retracer le parcours d'une jeune juive avant son départ pour les camps m'a marquée durablement.

L'herbe des nuits est également une enquête - les livres de Modiano ne le sont-ils pas presque tous ? des enquêtes dans l'immobilité de la tête du narrateur et de ses souvenirs et l'espace réduit des rues de sa jeunesse.
Jean est écrivain ( il a de nombreux points communs avec l'auteur ) et grâce aux notes d'un carnet et un rapport de police légué par un inspecteur, il stimule sa mémoire pour se rappeler une époque et une fille, Dannie, qu'il a fréquenté. Une fille mystérieuse, cette Dannie, semant plusieurs identités, côtoyant elle des personnes peu recommandables.
Jean, et nous avec lui, car Modiano a cette capacité de nous embarquer à la suite de son narrateur en étant aussi perdus qu'il l'est, convoque le Paris de sa jeunesse, un Paris qui subsiste encore grâce à quelques cafés, quelques bâtiments, quelques adresses ...
"Mais aujourd'hui, je comprends mieux : j'avais besoin de points de repère, de noms de stations de métro, de numéros d'immeubles, de pedigrees de chiens, comme si je craignais que d'un instant à l'autre les gens et les choses ne se dérobent ou disparaissent et qu'il fallait au moins garder une preuve de leur existence."
Jean retrouve des souvenirs enfouis, ils reviennent à lui par petites vagues et il en récupère l'écume sur le sable, des scènes, des dialogues, des gestes, des attitudes, afin que d'un flou initial, une image se forme sur l'écran.


L'herbe des nuits ( Patrick Modiano ) ( 2012 ) Éditions Folio.

2 commentaires:

  1. Et le titre trouve-t-il une explication dans le livre ? Toujours un petit événement, la sortie d'un Modiano...
    De là à aller l'acheter, je ne sais pas...
    •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ( 14 Octobre )
      Bonsoir Célestine.
      Non il n'y a pas d'explication du titre dans le livre ou alors je ne l'ai pas vue. Je ne sais pas si c'est dommage ou non car c'est un bon titre.
      A une époque, je voulais lire plus de livres de lui que je l'ai fait mais il m'a semblé que c'est un auteur qui Creuse inlassablement le même sillon et c'est sans doute ce qui m'a fait abandonner. Mais cette fois, j'y reviendrai rapidement, je m'en suis procuré un autre ...
      Bises.

      Supprimer