mardi 4 septembre 2018

vendredi 31 août 2018

Compilation Août / Numéro 1

Superstition - Stevie Wonder


1) Superstition ( Stevie Wonder )
2) ( You make me feel like ) A natural woman ( Aretha Franklin )
3) Inner City blues ( Make me wanna holler ) ( Marvin Gaye )
4) ( My heart is ) Closed for the season ( Bettye Swann )
5) Four women ( Nina Simone )
6) Compared to what ( Roberta Flack )
7) Back in the day ( puff ) ( Erykah Badu )
8) Do your thing ( Isaac Hayes )
9) Papa was a rolling stone ( The Temptations )



Superstition ( Stevie Wonder ) ( 4'12 ) Extrait de l'album Talking book ( 1972 )


Commentaire : Une de mes chansons préférées. Peut-être la seule capable de me faire bouger. A mille lieues des personnes sur le clip, peut-être pas toutes les parties de mon corps en même temps mais c'est déjà un exploit. C'est grâce à ce "clip" que j'ai découvert cette chanson.

mardi 28 août 2018

Compilation Août / Numéro 2

( You make me feel like ) A natural woman - Aretha Franklin


1)
2) ( You make me feel like ) A natural woman ( Aretha Franklin )
3) Inner City blues ( Make me wanna holler ) ( Marvin Gaye )
4) ( My heart is ) Closed for the season ( Bettye Swann )
5) Four women ( Nina Simone )
6) Compared to what ( Roberta Flack )
7) Back in the day ( puff ) ( Erykah Badu )
8) Do your thing ( Isaac Hayes )
9) Papa was a rolling stone ( The Temptations )



( You make me feel like ) A natural woman ( Aretha Franklin ) ( 2'50 ) Extrait de l'album Lady soul ( 1968 )


Commentaire : Quand j'ai fait ma liste, Aretha Franklin était là, à cette place. Par contre, je ne savais pas avec quel titre elle y serait. Entre-temps, il y a eu le 16 Août et maintenant, c'est comme un hommage. De l'album Lady soul, le même que Chain of fools, j'ai choisi plutôt A natural woman, pour ces frissons que le refrain me procure ...
Comme chantait George Jackson : Hey Aretha, sing one for me ...

samedi 25 août 2018

Compilation Août / Numéro 3

Inner City blues ( Make me wanna holler ) - Marvin Gaye


1)
2)
3) Inner City blues ( Make me wanna holler ) ( Marvin Gaye )
4) ( My heart is ) Closed for the season ( Bettye Swann )
5) Four women ( Nina Simone )
6) Compared to what ( Roberta Flack )
7) Back in the day ( puff ) ( Erykah Badu )
8) Do your thing ( Isaac Hayes )
9) Papa was a rolling stone ( The Temptations )



Inner City blues ( Make me wanna holler ) ( Marvin Gaye ) ( 5'29 ) Extrait de What's going on ( 1971 )


Commentaire : Dernier morceau de What's going on, album unanimement reconnu comme le sommet de la carrière de Marvin Gaye, son titre peut servir de réponse à la question du premier morceau et du titre du disque. Que se passe-t-il ? ( dans le monde ) Ça me donne envie de hurler.
Sommet de la carrière et pour moi seul Marvin Gaye que j'aime ( mais énormément ), ses autres disques et chansons me laissant à peu près indifférent.

jeudi 23 août 2018

Compilation Août / Numéro 4

( My heart is ) Closed for the season - Bettye Swann 


1)
2)
3)
4) ( My heart is ) Closed for the season ( Bettye Swann )
5) Four women ( Nina Simone )
6) Compared to what ( Roberta Flack )
7) Back in the day ( puff ) ( Erykah Badu )
8) Do your thing ( Isaac Hayes )
9) Papa was a rolling stone ( The Temptations )



( My heart is ) Closed for the season ( Bettye Swann ) ( 3'04 ) 45 tours ( 1968 )


Commentaire : Du disque que je possède de Bettye Swann, qui est une anthologie de 22 chansons, j'ai choisi la seule qu'elle est composée. C'est loin d'être la moins bonne. Elle est pourtant "en concurrence" avec des reprises de Words, Tell it like it is ou Willie and Laura Mae Jones. Bettye Swann est une superbe chanteuse, très juste, à l'aise dans des styles variés - pas assez connue malheureusement.

lundi 20 août 2018

Compilation Août / Numéro 5

Four women - Nina Simone


1)
2)
3)
4)
5) Four women ( Nina Simone )
6) Compared to what ( Roberta Flack )
7) Back in the day ( puff ) ( Erykah Badu )
8) Do your thing ( Isaac Hayes )
9) Papa was a rolling stone ( The Temptations )



Four women ( Nina Simone ) ( 4'29 ) extrait de l'album Wild is the wind ( 1966 )


Commentaire : Quatre femmes -
Ma peau est noire / Mes bras sont longs / Mes cheveux sont crépus / Mon dos est robuste / Assez robuste pour endurer la douleur / Infligée encore et encore / Comment m'appellent-ils ? / Mon nom est tante Sarah

Ma peau est métisse / Mes cheveux sont longs / Entre deux mondes / Je me partage / Mon père était riche et blanc / Il a forcé ma mère tard une nuit / Comment m'appellent-ils ? / Mon nom est Siffronia

Ma peau est cuivrée / Mes cheveux sont beaux / Mes hanches vous invitent / Et mes lèvres sont comme le vin / De qui suis-je la petite fille ? / La votre si vous avez de quoi payer / Comment m'appellent-ils ? / Mon nom est Sweet Thing

Ma peau est brune / Et mon comportement est rude / Je tuerai la première mère que je verrai / Car ma vie a été dure / Je suis tellement amère ces jours-ci / Parce que mes parents étaient esclaves / Comment m'appellent-ils ? / Mon nom est Peaches

jeudi 16 août 2018

Compilation Août / Numéro 6

Compared to what - Roberta Flack 


1)
2)
3)
4)
5)
6) Compared to what ( Roberta Flack )
7) Back in the day ( puff ) ( Erykah Badu )
8) Do your thing ( Isaac Hayes )
9) Papa was a rolling stone ( The Temptations )



Compared to what ( Roberta Flack ) ( 5'12 ) extrait de l'album First take ( 1969 )


Commentaire : Première chanson du premier album de Roberta Flack. Un coup de maître que ce premier essai : huit morceaux aux ambiances toutes différentes, de la soul, du jazz, du folk, une chanson en espagnol ( et quelle chanson ! ), une de Cohen, une d'Ewan MacColl ...
Bref, une richesse inépuisable. En commençant par la soul très teintée jazz de Compared to what ...

lundi 13 août 2018

Compilation Août / Numéro 7

Back in the day ( puff ) - Erykah Badu 


1)
2)
3)
4)
5)
6)
7) Back in the day ( puff ) ( Erykah Badu )
8) Do your thing ( Isaac Hayes )
9) Papa was a rolling stone ( The Temptations )



Back in the day ( puff ) ( Erykah Badu ) ( 4'46 ) extrait de l'album World wide underground ( 2003 )


Commentaire : Retour au jour où les choses étaient cool. La Soulflower de la chanson, quelque soit son nom scientifique, est une fleur artificielle, comme certains paradis, mais pas comme la soul d'Erykah. Certains de ses récents propos en interview par contre sont pour le moins regrettables ... Well well well. Puff ...

vendredi 10 août 2018

Compilation Août / Numéro 8

Do your thing - Isaac Hayes


1)
2)
3)
4)
5)
6)
7)
8) Do your thing ( Isaac Hayes )
9) Papa was a rolling stone ( The Temptations )



Do your thing - Isaac Hayes ( 3'20 ) extrait de la B. O. de Shaft ( 1971 )


Commentaire : Je ne connais pas la story d'Isaac. Seulement Shaft, mais quelle classe ce bonhomme et ses soul hits hot. J'ai un peu hésité. C'est vrai, comment résister au thème principal ? J'ai finalement opté pour Do your thing.
Comme pour les Temptations, ils existent des versions de durées différentes, celle sur mon disque est très légèrement plus longue, mais quelque soit la durée, le message passe quand même. "Fais ton truc".
"Can you dig it ?" "Est-ce que vous pigez ?"

lundi 6 août 2018

Compilation Août / Numéro 9

Papa was a rolling stone - The Temptations 

1)
2)
3)
4)
5)
6)
7)
8)
9) Papa was a rolling stone ( The Temptations )




Papa was a rolling stone - The Temptations ( 11'51 ) extrait de l'album All directions ( 1972 )

Commentaire : Beaucoup de versions de ce monument incontournable du groupe, de durées différentes mais vraiment, pourquoi se priver de l'originale avec son intro instrumentale de 4 minutes ?
Pas une vidéo à proprement parler. Il y a bien des enregistrements de cette chanson en public mais je dois l'admettre, j'ai du mal à les voir, les membres du groupe affublés tous du même costume rose, tous du même sourire ...

mercredi 18 juillet 2018

Jeanne D'Arc - Joseph Delteil


  De nouveau, on chevauche dans les labours, dans les luzernes. Le roulis des chevaux imprime au cœur des mouvements d'allégresse. Les sabots des bêtes sonnent, et les hommes puisent dans ce rythme une étrange sécurité. Rien n'apaise l'âme humaine comme une sorte de balancement, une cadence un peu monotone. Le calme est fait d'oubli, et la joie participe du néant.
  Le soir vient. La troupe est lasse. Le firmament, au moment de disparaître, s'enfouit dans la poitrine des hommes. Maintenant, on va en silence. On longe un taillis d'épines, on suit un chemin à charrettes. Les chevaux hennissent à tour de rôle, et leurs hennissements sont coupés de grillons et de chouettes. La nuit arrive à marches forcées. Bientôt, le terrain devient plus sec, plus rocailleux, et soudain les chevaux, à grands coups de sabots, font jaillir tout un ciel d'étoiles ...
  Il va falloir s'arrêter, dormir. Toutes les âmes s'émeuvent. C'est la première fois que ces hommes vont s'étendre dans l'immensité, coucher avec la nature. La nuit, la nature est une grande bête nue ...
  On choisit un bois de hêtres. On s'arrête. On attache les chevaux aux arbres. Le vent court de branche en branche, avec sa grande voix végétale. Les serviteurs allument un feu de ramilles. La flamme monte, jetant de vastes taches sur la robe des chevaux.
  On fait cuire des œufs dans la cendre. On mange. Mais l'appétit est maigre. L'obscurité se fait de plus en plus lourde. Un peu d'angoisse se glisse dans les coins. La fatigue peut-être ! Un vague regret aussi, le regret de la maison chaude, de l'horizon intime. Poulangy, par bravade, siffle. Richard jette des branchages dans le feu. Les chevaux font un décor d'encolures.


Jeanne D'Arc ( Joseph Delteil ) ( 1925 ) pp 52-53 ( Les Cahiers rouges / Grasset )



lundi 2 juillet 2018

Trois récits brefs de Franz Kafka



Le prochain village


  Mon grand-père avait coutume de dire : "La vie est étonnamment courte. Maintenant tout se rassemble en moi dans le souvenir, si bien que, par exemple, je comprends à peine qu'un jeune homme puisse se décider d'aller à cheval jusqu'au prochain village sans craindre que - si l'on écarte la possibilité d'un accident - le temps d'une vie ordinaire à l'heureux déroulement ne soit que très insuffisant pour une telle course."


Chacun porte une chambre en soi


  Chacun porte une chambre en soi. Ce qu'on peut vérifier en prêtant simplement l'oreille. Lorsque quelqu'un marche vite et qu'on écoute - ce peut être pendant la nuit quand tout est silencieux - , on entend par exemple le cliquetis d'un miroir mural mal fixé, ou le parapluie.


Je donnai l'ordre d'aller chercher mon cheval à l'écurie 


  Je donnai l'ordre d'aller chercher mon cheval à l'écurie. Le valet ne me comprit pas. J'allai moi-même à l'écurie, sellai mon cheval et le montai. J'entendis une trompette sonner au loin et demandai ce que cela signifiait. Il l'ignorait et n'avait rien entendu. Alors que j'allais franchir la grande porte, il me retint en me demandant : "Où vas-tu ainsi sur ton cheval, maître ?" "Je ne sais pas", dis-je, "je veux juste partir d'ici, juste partir d'ici. Ne cesser de partir d'ici, c'est seulement comme cela que je pourrai atteindre mon but." "Tu connais donc ton but ?", me demanda-t-il. "Oui", répondis-je, "je viens de le dire, partir d'ici, tel est mon but." "Tu n'as pas de provisions avec toi", dit-il. "Je n'en ai pas besoin, le voyage est si long que je devrai mourir de faim si je ne trouve rien en chemin. Il n'y a pas de provisions qui puissent me sauver. Par bonheur, c'est un voyage vraiment immense."


Le prochain village tiré de Un médecin de campagne ( 1918 )
Chacun porte une chambre en soi tiré de Cahier in-octavo B, Janvier-Février 1917
Je donnai l'ordre d'aller chercher mon cheval à l'écurie tiré de Cahier dit de L'artiste de la faim 1915-1922

Chacun porte une chambre en soi ( Franz Kafka ) pp. 57, 31 et 87 ( Nouvelle traduction de Laurent Margantin ) ( Éditions PubliePapier )