dimanche 7 octobre 2018

Mount Wroclai ( Idle days ) - Beirut



Dans le livret de l'album Gulag Orkestar, Zach Condon demande à l'auteur des clichés de la pochette de se faire connaître. Ces photographies, il les a trouvés dans un livre d'une bibliothèque de Leipzig.
Ceci répond à une question qu'on peut se poser. D'où vient la musique à contre-courant de Zach Condon, le jeune homme originaire d'Albuquerque qui se cache derrière Beirut ? Elle provient donc de voyages effectués dans les pays de l'est. De là, la trompette, le violon, l'accordéon ...
Gulag Orkestar est le premier album de Beirut, on est en 2006, Zach Condon a 20 ans. L'année suivante, il prouvera encore qu'il est un garçon atypique.

PS : On sait maintenant qui est l'auteur des photographies, il s'agit d'un certain Sergey Chilikov.




Mount Wroclai ( Idle days )

And I know when times
Will pass by slow
Without my heart
What can I do ?
You're in the halls
The bell gives way to a larger swell
Without my heart
What can I do ?
Wroclai

And we grow fat
On the charms of our idle dreary days
Seem the shadows grow
See an ominous display
With no alarm
Could we say we'd have expected this way ?
Our desires have died
Give incent to play
Wroclai

Mont Wroclai ( Jours de paresse )

Et je sais quand le temps
Passera avec lenteur
Sans mon cœur
Que puis-je faire ?
Tu es dans la nef
La cloche fait une flèche plus large
Sans mon cœur
Que puis-je faire ?
Wroclai

Et nous devenons gros
Dans le charme de nos jours tristes et paresseux
Il semblait que les ombres grandissaient
Nous y avons vu un mauvais présage
Sans alarme
Pourrions-nous dire que nous l'avions prévu comme ça ?
Nos désirs qui sont morts
Incitent à jouer
Wroclai

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire